Réfléchir son aménagement de cuisine

Vous êtes ici » Accueil » Aménager sa cuisine, un parcours du combattant ? » Choisir un four lors de l’aménagement de la cuisine équipée

Aménager sa cuisine, un parcours du combattant ?

Choisir un four lors de l’aménagement de la cuisine équipée

26 février 2015

Quel four choisir ? Chacun d’entre nous s’est déjà poser cette question cruciale au moment d’aménager la cuisine, sans pour autant parvenir à y répondre clairement. Le choix du gros électroménager et en particulier celui d’un four efficace et fonctionnel s’établie sur des critères personnels que vous êtes seuls à pouvoir définir, selon votre mode de vie. Voici listées quelques informations et renseignements qui vous aideront à savoir comment bien choisir votre four, afin de faire également de votre cuisine équipée une pièce aménagée de manière optimale.

Comment choisir son four, cet élément électroménager incontournable

Le four conventionnel ou multifonction caractérise l’aménagement cuisine classique

Avant de choisir un four conventionnel multi fonction, découvrez quelques unes de ses caractéristiques. Composé de résistances électriques qui produisent de la chaleur par radiant dans l’espace de cuisson, le four conventionnel existe depuis plusieurs décennies. C’est un matériel typique de l’aménagement de base d’une cuisine équipée.

Une résistance de forte puissance chauffe généralement la plaque de fond du four, qui diffuse à son tour la chaleur dans l’espace fermé de l’appareil. De cette manière, on évite une diffusion irrégulière de la chaleur au-dessus des tubes du radiant.

Une autre résistance, placée sur la partie supérieure de l’équipement est également utilisée pour le grill. Les rayonnements infrarouges du radiant contribuent à l’efficacité de cette dernière fonction.

Dans un four conventionnel, un résultat de cuisson optimal nécessite une température au-dessus de 200°C. Dans la plupart des fours, trois ou quatre niveaux de hauteur permettent de placer les aliments selon un type de cuisson bien déterminé :

  • le niveau le plus bas, où la température est la moins élevée est utilisé pour la cuisson des pâtisseries, des gâteaux, du pain ou de gros morceaux de viande à faire rôtir ;
  • le niveau central est essentiellement réservé aux plats à base de poisson ou de volaille ;
  • le niveau supérieur permet de préparer toutes sortes de gratins et différentes grillades. La température y est toujours la plus élevée.

Le four à vapeur rehausse l’aménagement de la cuisine équipée

Déjà utilisé dans la restauration et la grande cuisine, le four à vapeur correspond à un type d’aménagement qui a gagné depuis quelques années les cuisines équipées domestiques. Le principe de fonctionnement de ce type de four est simple : les aliments sont cuits dans de la vapeur d’eau qui dégage de la chaleur.

Certains modèles de four à vapeur fonctionnent avec une température fixe, généralement réglée aux alentours de 100°C, avec un taux d’humidité de 100%. Sur d’autres modèles, il est possible de moduler ces deux paramètres. L’avantage d’une température réglable permet d’adapter la cuisson en fonction de la grandeur du plat et de la nature des aliments :

  • une cuisson à 100°C, dans un environnement avec un taux de 100% d’humidité est idéale pour les légumes et les pommes de terre ;
  • une cuisson à 80°C, dans un environnement avec un taux de 100% d’humidité suffit pour la cuisson du poisson ;
  • pour les légumes plus durs tels les carottes ou les haricots, il est préférable de régler la température sur 120°C et 100% d’humidité, afin de raccourcir le temps de cuisson.

Choisir un four vapeur, c’est opter pour une conservation optimale des vitamines et des minéraux des aliments. Les plats préparés avec un four à vapeur sont donc très bénéfiques pour la santé

Deux types de fours à vapeur sont répertoriés... comment choisir le bon four vapeur ?

  • Le four vapeur à basse pression : la vapeur qui se trouve dans l’espace de cuisson est à la même pression que celle de l’atmosphère. L’eau est envoyée dans l’espace de cuisson sur une résistance chaude, ce qui la fait s’évaporer et crée un fort taux d’humidité à l’intérieur .
  • Le four vapeur à haute pression : la vapeur située dans l’espace de cuisson est supérieure à la pression atmosphérique. Cette technologie permet de raccourcir fortement le temps de cuisson.

Le four à micro-ondes complète l’aménagement de la cuisine

Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques d’une fréquence de 2,45 GHz qui transmettent de l’énergie. Ces ondes sont créées par un dispositif technologique et réfléchies par les parois en métal de l’intérieur du réceptacle, ce qui crée un champ électromagnétique dans lequel les molécules des aliments entrent en friction et chauffent.

Choisir un four à micro ondes vous permet de réchauffer les aliments dans un temps record, même si son pouvoir de déshydratation peut en dénaturer la consistance.

Afin que le champ électromagnétique créé à l’intérieur ne puisse pas quitter l’espace de cuisson, les systèmes de sécurité sont particulièrement étudiés. À partir du moment où la porte est ouverte, l’appareil s’arrête automatiquement et une grille en métal intégrée dans le verre de la porte maintient le champ magnétique à l’intérieur. La cuisson dans un four micro-ondes n’est donc absolument pas dangereuse.

Choisir un four combiné : un choix tendance !

Le four combiné désigne un équipement combinant le four à micro-ondes et une fonction chauffage. Les deux systèmes de cuisson peuvent être utilisés indépendamment ou en même temps.

Le four combiné est à l’origine un four standard auquel a été intégrée une fonction micro-onde. L’espace intérieur de ce type d’appareil possède toutes les propriétés et techniques de chauffe d’un four. Choisir le four combiné présente le gros avantage de pouvoir allier la qualité de chauffe d’un four traditionnel à la rapidité d’un four à micro-ondes.

À contrario, le four micro-ondes combiné est construit sur une structure de four à micro-ondes standard dans lequel des radiants sont intégrés.

Le four combiné est pratique car il permet de gagner une place considérable dans la cuisine ; c’est une solution à privilégier dans les petits espaces. Un compromis idéal, surtout dans les habitations où la taille de la cuisine est réduite.

Les exemples suivants sont des combinaisons possibles :

Il existe encore des fours à vapeur combinés, qui réunissent un four vapeur avec un four à air chaud. Ce type d’aménagement cuisine rehausse de manière significative le champ d’application de ces appareils.

Un tel four permet non seulement cuire, mais également de rôtir et griller avec un taux d’humidité contrôlée. Il constitue un must de la cuisine équipée.

Aménagement de cuisine équipée : consommation énergétique et sécurité d’un four

La sécurité d’un four dans une cuisine équipée

Comment choisir son four lorsqu’on a des enfants en bas âge ? Comme pour les autres matériels d’électroménager, il est important de bien veiller à certaines caractéristiques de sécurité lors de l’achat du four.

La fabrication d’un four est strictement réglementée et les fabricants de cuisine et d’électroménager sont tenus de porter la plus grande attention à la sécurité des produits mis sur le marché.

La mise au point du procédé dit de "façade froide" est une innovation majeure apparue ces dernières années. La porte des fours conçus selon ce procédé est équipée de trois ou quatre couches de verre, ce qui permet de faire tomber de manière exponentielle la température sur la face extérieure du four. Un tel équipement est idéal dans le cadre de l’aménagement d’une cuisine équipée où les enfants ont l’habitude de circuler.

Les fours les plus sophistiqués sont en outre équipés d’un système de refroidissement permettant de diminuer la température autour de l’appareil et du meuble qui l’accueille. Le panneau de contrôle et la poignée du four restent alors à température ambiante, le refroidissement s’effectuant au moyen d’un ventilateur tournant à faible vitesse.

La majorité des fours fabriqués aujourd’hui sont également dotés d’un système de sécurité à l’attention des enfants. Une fois le dispositif activé, les fonctions du four ne peuvent être déverrouillées que par une combinaison de touches définie par le fabricant ou l’utilisateur.

Comment choisir un four pour sa consommation d’énergie

Tous les fours mis aujourd’hui sur le marché sont étiquetés avec une petite fiche qui spécifie le label énergétique de l’appareil. Ce label permet de renseigner les acheteurs sur la quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement du matériel.

Il est utile de signaler que la consommation en énergie d’un four est d’abord déterminée par son intensité d’utilisation, ainsi que par le volume du four. Pour un usage modéré de 3 fois par semaine, la consommation est la suivante :

- Classe d’énergie A : 110 kWh/année ;
- Classe d’énergie B  : 140 kWh/année ;
- Classe d’énergie A : 170 kWh/année ;
- Classe d’énergie A : 200 kWh/année ;

Les appareils les plus économiques sont généralement plus chers à l’achat mais ce surcoût est souvent compensé par une plus faible consommation d’énergie. Au final, il est souvent recommandé de choisir ce type de four pour la cuisine.

Pour profitez de bonnes affaire sur vos achats d’életro-ménager, découvrez l’annuaire des codes promos et des bons de réductions.

Annonceurs